animé par l'Atelier Val d'Aubois

En actualité: vidéo sur l'ESTIVAL DU LUISANT 2018

Mercredi 19 Décembre 2018 - 19h00

Le sexe du Ministre  d'Olivier Bordaçarre

Lecture par Olivier Bordaçarre

Claude Phalène, ministre de la Santé et des Droits des Femmes, sûr de son charisme et de sa puissance mâle, est candidat à l'élection présidentielle. Il fait partie de ces hommes politiques qui ne séparent pas pouvoir et virilité. Jusqu'à ce qu'un soir son sexe refuse de se dresser devant sa maîtresse, et que sa richissime épouse parle de divorce. Bientôt, dans l'avion qui le conduit à un énième discours et au succès, il ressent un picotement dans sa chaussure droite... 
Est-ce un caillou ?... Non, cela ressemble plutôt à un raisin sec, brun et fripé... Quelle horreur, c'est un orteil ! Le ministre de la Santé est en train de se décomposer.

 

Olivier Bordaçarre est un écrivain de nos contrées qui est venu - plusieurs fois déjà, lire et jouer au Luisant.

C'est un auteur à l'écriture très particulière et si l'on peut dire très engagée.

Auteur de plusieurs romans, essais et pièces de théâtre, il nous surprend chaque fois par sa manière de visiter la thématique du sujet abordé.

Nous l'accueillons bien volontiers pour cette lecture inédite qui n'avait pu trouver place lors de l'Estival du Luisant!

 

Prix unique: 7 €

 

A la suite : à 20h30 - Ciné de la Vallée

Poussières dans le vent

de  Hou Hsao-Hsien

Il y a, au coeur de l’inédit Poussières dans le vent (1987), l’une des scènes les plus marquantes de l’oeuvre magistrale d’Hou Hsiao-hsien (Les Fleurs de Shanghai, Millenium Mambo…). Elle dure à peine quelques secondes, saisies dans l’exiguïté d’une salle de police : un jeune garçon observe l’écran de télévision disposé devant lui, sur lequel s’animent les images en noir et blanc d’un accident minier survenu dans la nuit, puis soudain il est pris d’un bref malaise. Pense-t-il à son père, mineur lui aussi, victime d’un éboulement qui l’avait laissé partiellement handicapé ? Ou s’inquiète-t-il seulement pour son avenir, promis à l’obscurité des mines ou des tunnels qu’il creusera bientôt à l’armée ?

La scène ne répond pas tout de suite (c’est ainsi qu’elle est sublime), elle laisse le sens de cet évanouissement en suspension, elle s’en détourne, fidèle aux beaux soucis de la disjonction et de la fuite chers au conteur Hou Hsiao-hsien. Elle ne figure qu’une étape passagère, un état temporaire dans la vie de ce jeune garçon, A Yuan, dont le film enregistre les derniers jours d’adolescence, ceux des séparations et des deuils.

Poussières dans le vent conclut ainsi le cycle autobiographique du maître taiwanais, inauguré quatre ans avant par Les Garçons de Fengkuei (1983), et dont il constitue le sommet, à la fois plus émouvant et plus gracieux, plus souverain dans sa forme, aussi. Suivant le tracé en pointillés d’une chronique vagabonde, le film s’insinue donc dans le quotidien d’A Yuan (mauvais fils et mauvais élève, comme l’était le cinéaste dans sa jeunesse), bouleversé par la fin des cours et l’approche des nécessités adultes : il faut trouver un travail, partir à la ville (Taipei), nourrir sa famille, et surtout préserver son couple fragile.

De microévénements en grandes étapes initiatiques, la caméra d’Hou Hsiao-hsien observe tout, patiemment (le fameux plan-séquence, systématisé plus tard par l’auteur, est déjà roi), sans rien hiérarchiser, comme si le temps tout entier s’y engouffrait. Mais la fuite de ce temps est ici une douleur, et bientôt la simple chronique libère son horizon dramatique : A Yuan est appelé à l’armée, son monde soudain s’écroule. Le film cède alors à ce sentiment de perte et d’abandon qui étreint son personnage dans une dernière partie sublime où tout se défait : le passé, les amours, les souvenirs de campagne, l’enfance – ces poussières dans le vent.

Romain Blondeau ( Les Inrocks)

 

Prix des places: 4 et 5 €

 

 

Pour les deux événements:                                                   adhérents de l'Atelier ou du ciné de la Vallée: 8 €               plein tarif: 10 €                                                                       Grignotage prévu entre les deux!!

Le Luisant

Le Luisant, salle ERP de 115 places:

Ouverture des portes 20h

Séance à 20h30

Tarifs de 6 à 12€

Autour d'un verre après chaque spectacle

Accès facile pour les personnes à mobilité réduite

Réservations recommandées

Généralités

Lieu de diffusion et de résidence artistique

9bis rue de l'église

18150 Germigny l'exempt

0248741601

leluisant18@gmail.com

licences: 1-1077250

 2-1065752 et 3-1065751

 

 

Data administratives

SIREN: 528368251

SIRET: 52836825100013

Catégorie juridique: 9220

APE: 9004Z

Banque: CA Centre Loire

FR76 1480 6180 0070 0812 8530 354

SWIFT: AGRIFRPP848

Association reconnue d'intérêt général

Président: Jean-Marie Chesnais

Chargée du développement. Babeth Slootman

Bureau: Gilles Cornette, Françoise Baudin, René Tourny, Jean Whitehead, Mokhtar El Hariri,René Vazé.

Comité de suivi: Michèle Casteras-Tourny,  Danièle Boone, Sylviane Cornette.

Trésorier du Ciné de la Vallée: René Vazé.

Graphisme des affiches et des pages programme: Solène Chesnais