animé par l'Atelier Val d'Aubois


en fait, nous avons bien fait de prévoir la bouée de sauvetage !

Fermeture aux publics à partir du 30/10/2020 -  00h01 jusqu'au !!!

                                                                                   Portez vous bien svp


Nouvelles de fin mars : solidarité et action !

Chers amis, il semblerait que notre gouvernement soit sourd...
Sourd face à l'hécatombe que nous allons vivre le 31 août 2021 concernant les intermittents du spectacles vu qu'ils n'ont absolument aucune intention de prolonger l'année blanche. (C'est même une "ligne rouge" à ne pas franchir pour le gouvernement). Des dizaines de milliers d'entre nous tomberont donc. Vous en faites peut être partie.
Sourd face à l'hécatombe qu'a provoqué l'absence de mesures prises pour les salariés en emploi discontinu concernant le régime général et l'accès aux congés maladie et maternité indemnisé alors que, sur ce 2eme point on nous répondait que c'était "réglé" il y a quelques jours. Rien ne sera réglé pour le 1er point, et pour le 2eme...on nous balade depuis des mois maintenant.
Sourd face au cataclysme que provoquera le passage en force du second volet de la réforme de l'assurance chômage en juillet 2021...qui achèvera la mise à mort de tous les salariés travaillant en emploi court. Et si nous laissons faire, c'est la fin définitive de la protection sociale pour tous les salariés en CDD ou CDDU. Il n'y aura plus de rempart ensuite, et ils seront prêts à attaquer et la protection sociale des contrats longs, et celle des intermittents du spectacle. En 2022.
Sourd aux revendications des étudiants...car la précarité n'attend pas.
Cela paraît impossible donc de se faire entendre.
Et pourtant, nous avons déjà obtenu l'impossible par le passé.
Nous l'avons obtenu quand nous avons en 2015 réussi à imposer le retour du droit d'option pour qu'aucun chômeur ne soit bloqué avec des droits misérables.
Nous l'avons obtenu quand en 2015 nous avons réussi à abaisser de 800h à 600h les conditions d'accès au congé maladie et maternité sur un an.
Nous l'avons obtenu en 2016 par la mise en place d'un système plus juste pour les intermittents du spectacles qui a permis et de sauver plus de 8000 d'entre eux qui ne réussissaient pas à faire leurs heures en 10 mois et demi. Nous l'avons obtenu quand la notion d'allocation plancher a été inscrite dans le décret des annexe 8 et 10 de l'assurance chômage.
Où en serions nous en cette période de crise sanitaire et après sans ces allocations plancher ?
Alors, nous vous appelons maintenant, chers amis, à nous rejoindre. Que ce soit sur les lieux d'occupation ou par tout autre moyen qui vous semblerait le plus pertinent. Nous avons besoin de plus de forces que jamais.
Nous sommes encore trop peu nombreux alors que jamais une telle violence sociale n'a été imposée.
Ne délégons plus la lutte.
Levons la tête, chômeurs, précaires, interimaires, intermittents, artistes auteurs, ubérisés, étudiants, salariés et plus largement nous, citoyens qui nous sentons concernés.
Nous devons les faire plier.
Nous devons non seulement stopper l'hémorragie, mais aussi gagner de nouveaux droits attachés à la personne pour tous.
Pour nous. Pour les générations futures.
Pour vivre dans la dignité simplement.
Ce que nous défendons, nous le défendons pour toutes et tous.
Elise pour la CIP Limousin. (CIP = Collectif des Intermittents et Précaires)