animé par l'Atelier Val d'Aubois

Un bilan de notre activité >>> Actualités

en fait, nous avons bien fait de prévoir la bouée de sauvetage !


Mercredi 8 décembre 2021 - 20 h 30 - CINE-CLUB

NOBODY KNOWS de Hirokazu Kore-Eda

Dare mo shiranai

Japon, 2004

De Hirokazu Kore-Eda

Scénario : Hirokazu Kore-Eda

Avec : Kan Hanae, Hiei Kimura, Ayu Kitaura, Kazumi Kushida, Momoko Shimizu, Yuuya Yagira

Photo : Yutaka Yamakazi

Musique : - Gontiti

Durée : 2h21

Sortie : 10/11/2004

 

Derrière les cloisons, emitoufflés dans leur solitude et condamnés au silence, quatre coeurs battent à l'unisson. Les adultes se sont évanouis, les pères négligents rechignent à entrer en scène. Nobody Knows: personne ne connaît l'existence d'Akira et de ses trois frères et soeurs, Kyoko, Shigeru et Yuki, entrés comme par effraction dans leur nouvel appartement aux frontières bien restreintes. Hirokazu Kore-Eda égrène et fait vibrer ses saynètes avec légèreté, empoigne avec avidité l'instant présent, sans jamais devancer ni barricader ses jeunes interprètes. Tourné à intervalles réguliers pendant une année, Nobody Knows s'inspire d'un fait divers notoire au Japon, où une marâtre abandonne sa progéniture et la laisse se débattre contre le dénuement le plus total. La filiation s'arrête là, Kore-Eda évacue tout sensationnalisme et prend le parti des enfants, roseaux friables, délicats, mais interdits de larmes. En dépit de son sujet glissant, le conte s'affranchit de la chronique souffreteuse et du récit d'apprentissage vertueux, pour s'élever vers des horizons diaphanes. Les règles du cache-cache sont édictées dès les premières minutes: femme-enfant frivole, Keiko la mère énonce une série d'interdiction (ne pas sortir, ne pas se faire voir, ne pas faire de bruit...), à laquelle se soumet docilement le quatuor. Akira, l'aîné faussement nonchalant, Kyoko la cadette mélomane, Shigeru le benjamin grimaçant et Yuki la petite dernière, tête d'ange et semelles de caoutchouc chantant; face à eux, une société endormie et imperméable. Daniele Chou

 

Protocole sanitaire en vigueur.


Vendredi 10 décembre - 20 h 30

La machine est ton saigneur et ton maître

Théâtre par la Compagnie L'oCCasion

Conception et écriture : Céline CHATELAIN

Accompagnement à l’écriture et à la dramaturgie : Sylvie FAIVRE

Interprétation : Céline CHATELAIN et Samuel GAMET

Création sonore : Samuel GAMET

Création lumière : Caroline N’GUYEN

Scénographie : Clément VERNEREY

Costumes : Valérie ALCANTARA

Collaborateurs artistiques :

Martin LARDE (chant), Thierry COMBE (jeu), Mathilde ROY (mouvement).

Graphisme : Alexis MONTPEYROUX

 

Production/Diffusion : Lucile CHESNAIS

 

Le 30 septembre 2014, un jeune ouvrier chinois d’une chaîne de production d’ordinateurs se défenestre depuis son dortoir, dans l’anonymat d’une tentaculaire ville-usine. Il laisse derrière lui une poignée de poèmes vibrants sur sa souffrance, ses conditions de travail et l’atelier, « là où [sa] jeunesse est restée en plan ».

À partir de ce drame et suivant une logique toute personnelle, une femme se lance dans une enquête foutraque, colorée et organique sur le rapport de l’homme au travail vide de sens.

Accompagnée dans les méandres de ses recherches par un complice musicien aussi laconique que clairvoyant, elle empruntera des chemins d’investigation sinueux, jusqu’au soir de Noël 1865 à Chicago, jour de l’inauguration des Union Stock Yards, fameux abattoirs ayant inspiré à Henry Ford son modèle optimisé de travail à la chaîne.

 

Nb : Le spectacle s’inspire d’une enquête journalistique intitulée « La machine est ton seigneur et ton maître » par Jenny Chan, Xu Lizhi et Yang, éditée aux Editions Agone, collection Cent Mille Signes (2015), traduction de Célia Izoard.

 

Une occasion c’est fugace, c’est volatile, il faut savoir la saisir. Parfois même il faut courir un peu après. Ca permet de se maintenir en jambe ! La compagnie L’oCCasion a vu le jour en février 2016, à Besançon.  Elle est née de la volonté de Céline CHATELAIN (comédienne, auteure de plateau et formatrice)  de défendre des projets atypiques, des écritures singulières pour la salle ou l’espace public, dans lesquelles l’acteur-interprète est avant tout créateur et pleinement moteur dans le processus de maturation du spectacle. L’oCCasion s’inscrit dans le paysage Bisontin et Franc-comtois à travers la création de spectacles, mais aussi la formation (stages, interventions en milieu scolaire), l’accompagnement de compagnies amateures,  l’aide à la mise en scène auprès de compagnies professionnelles, et enfin l’écriture et la production d’événementiels (visites guidées théâtralisées créées in situ).

 

Aides à la création/coproductions : Les Scènes du Jura - Scène Nationale (39), Scènes et Territoires / Maxéville (54), Atelier de Fabrique Artistique du Cher (via l’Atelier Val d’Aubois/Le Luisant (18).

 

Aides à la résidence : Les Deux Scènes - Scène Nationale de Besançon (25), CDN de Besançon-Franche-Comté (25), Théâtre de Morteau (25), Le Colombier des Arts - association L'Instand'Art, Plainoiseau (39)

 

Aide à la construction du dispositif scénique : Les Deux Scènes - Scène Nationale de Besançon (25)

 

Subventionné par la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, la Région Bourgogne-Franche-Comté, le Département du Doubs et la Ville de Besançon.

 

Avec le soutien du Réservoir / St-Marcel (71) dans le cadre du Réseau Affluences.

 

Avec le soutien des Scènes du jura et de Scènes et Territoires dans le cadre du Réseau Quint’Est.

 

Protocole sanitaire en vigueur

Réservations conseillées

 

 

 


Rendez-vous le 8 janvier 2022 - 20 h 30

Lancement de l'année 2022

L'affaire Capucine

Bonne fin d'année !