en fait les masques tombent et révèlent la vraie nature de l'homme : Docteur Jekyll et Mister Hide.
Nous allons nous apercevoir à quel point la conscience sociale collective est tombée bien bas.
Déjà, des vols se produisent qu'ils soient moraux ou pratiques. 10 € le masque dans une parapharmacie du XVI°, 12 000 masques volés au CHU Montpellier
une épicerie vandalisée à Trappes, etc...
Notre société va devenir gravement malade de non consommation et d'individualisme.
Dans la Paix Blanche, Robert Jaulin disait qu'il y a ethnocide à vouloir laminer les peuples  par des politiques vertueuses.
La société des riches et des élus se mobilise pour une épidémie, une pandémie.
Qu'en est-il des lendemains de 'guerre' ? Est-ce que cette même société va se mobiliser pour ceux qui ne sont pas productifs, pour celles et ceux qui 
n'ont plus d'attractivité, pour tous les métiers mineurs, pour tous celles et ceux qui ont tout donné au système capitaliste?
J'aurai un mot d'ordre : demain - après la panique - même combat, même déblocage de fonds pour rééquiper les hopitaux, la culture, l'éducation, même combat pour reconstruire ce qui a été détruit par les libéraux-capitalistes : nationalisation de l'eau, des énergies, des transports publics, des services sociaux,
préparons une mobilisation générale pour qu'une société solidaire prenne le pas sur celle qui est en train de capoter.
Préparons une VI° république : on a le temps d'y réflechir.
Une suggestion  : pendant ce mois engageons la réalisation d'un livre blanc d'une société plus juste, inscrite dans un environnement TOTALEMENT responsable, avec tous les acquis des luttes passées : droits sociaux pour toutes et tous, aide financière quand il le faut pour toutes et tous,
limitation des revenus des sociétés en bourse, rétablissement de l'impôt sur la fortune, transports gratuits, abandon des politiques industrielles polluantes (automobile, nucléaire, chimie, et autres). Elaborons un système où la base de la vie est l'éducation scolaire avec les moyens qu'il faut, un apprentissage culturel en redonnant l'aura à tous les arts et en permettant leurs réintroduction dans le système scolaire, en leur donnant les moyens de leurs expressions , en faisant du spectacle vivant et de l'art le lien social reconnu et indispensable à la vie collective. Repensons l'économie non polluante et recyclable impliquant un retour à l'agriculture artisanale, etc...
 Bref entamons l'arbre à palabre