CINE DE LA VALLEE


Mercredi 30 juin - 20 h 30

Cesar doit mourir - des frères Taviani

Synopsis : Théâtre de la prison de Rebibbia. La représentation de « Jules César » de Shakespeare s’achève sous les applaudissements. Les lumières s’éteignent sur les acteurs redevenus des détenus.  Mais qui sont ces acteurs d’un jour ? Pour quelle faute ont-ils été condamnés et comment ont-ils vécu cette expérience de création artistique en commun ? Inquiétudes, jeu, espérances…

Le film suit l’élaboration de la pièce, depuis les essais et la découverte du texte, jusqu’à la représentation finale.

De retour dans sa cellule, « Cassius », prisonnier depuis de nombreuses années, cherche du regard la caméra et nous dit : « Depuis que j’ai connu l’art, cette cellule est devenue une prison. »

 

C’est un film entier que les frères Taviani sont allés tourner dans une prison. En effet, une amie leur ayant parlé de l’émotion qu’elle avait ressentie lors d’une représentation théâtrale dans la prison de Rebibbia, dans la banlieue de Rome, ils se sont rendus dans ce théâtre très particulier un jour où une vingtaine de détenus récitaient La divine comédie de Dante. Parmi ces détenus, des condamnés à perpétuité.  Les Taviani ont alors ressenti le besoin de faire découvrir, grâce à un film, comment la beauté d’un texte peut éclore de ces cellules peuplées d’exclus qui, pour la plupart, n’avaient jamais eu la chance, auparavant, d’avoir accès la culture. Ils ont alors proposé au metteur en scène de ce théâtre très particulier, Fabio Cavalli, de suivre l’élaboration d’un spectacle, en l’occurrence le Jules César de Shakespeare. C’est par la fin d’une représentation de cette pièce que le film commence : applaudissements, les lumières s’éteignent, les détenus retournent dans leurs cellules, les spectateurs retournent vers la liberté. Le film reprend alors le fil chronologique avec une longue séquence sur le choix de la distribution : il est demandé aux postulants d’annoncer leur état-civil de 2 façons différentes, tout d’abord avec tristesse puis avec colère. Dans cette prison qui réunit des détenus venant de diverses régions d’Italie, chaque détenu s’exprime alors dans le dialecte de sa région d’origine. Suivent les répétitions et la représentation, telle qu’on l’a vue au début.

 

Prix des places : 4 € adhérente et adhérent Luisant  2021 et 5 € plein tarif - adhésion au ciné-club gratuite